Les 1eres rencontres de la montagne organisées à Saint-Flour

patricia olivieri et pierre jarlier présente le colloque

Pour la première fois, en préambule de la 19e édition du festival des Hautes-Terres, dédié aux cultures de montagne, la Ville de Saint-Flour a organisé les « 1eres rencontres de la montagne » au coeur du centre historique.

Pierre JARLIER, Maire de Saint-Flour et Président de Saint-Flour Communauté, et Patricia OLIVIERI, rédactrice en chef du journal L’union du Cantal, ont lancé le colloque, destiné à « discuter et échanger sur les enjeux des cultures de montagne et sur ses atouts, en matière de biodiversité, de transition énergétique, d’agriculture, de tourisme… ».

En introduction de ses rencontres, Pierre JARLIER a accueilli les intervenants et participants et a pris soin d’expliquer la démarche de cette première édition de ces « Rencontres de la montagne » : « Depuis plus de 15 ans, le festival des Hautes Terres célèbre les musiques traditionnelles de montagne à travers trois jours de fête. Pour la première fois cette année, nous souhaitons conforter cette dimension en donnant au festival un nouveau cadre de rencontres. Les cultures de montagnes méritent d’être discutées pour être mieux reconnues. Il s’agit de poser un autre regard sur l’avenir de nos territoires de montagne, qui ont des spécificités et des atouts en matière de biodiversité, de transition énergétique, d’agriculture et de patrimoine matériel et immatériel. »

Lors de la première table ronde sur « Les territoires de montagne porteurs d’avenir », Daniel RICARD, géographe à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, a rappelé que la montagne était multiple, différente selon leurs profils.

Ensuite, plusieurs intervenants ont eu des échanges fournis : Philippe MISSIELLIEZ, Vice-président de OS Abondance, Cécile DUCOULOMBIER, maître de conférence en agronomie, Olivier RISPAL et Loïc BAGUET, agriculteurs du territoire, et enfin France HARVOIS, chargée de mission au Musée de la Haute-Auvergne.

Il a été largement question d’agriculture et de changement des pratiques de production, transformation et valorisation, dans des zones montagnardes. Sur le territoire de Saint-Flour Communauté, et en appui avec le lycée agricole, le programme spécifique d’accompagnement aux agriculteurs a notamment été salué. Sans oublier l’importance des musées, qui racontent la vie passée et le savoir-faire paysan d’antan, essentiel pour les cultures de montagne.

table ronde-rencontres d ela montagne

Le colloque s’est prolongé l’après-midi avec des échanges autour du thème : « Ils construisent au pluriel la montagne de demain ».

Sur scène : Michel Angel FUMANAL PAGES, venu tout droit de la « Garrotxa » en Catalogne, président du Centre d’Etudes Historiques d’Olot et de sa région ; André VALADIER, président du PNR Aubrac ; Jean-Luc CHAUVEL, président du Collectif des races locales de massif (CORAM).

Au cœur des échanges, l’identité agricole, paysagère, gastronomique et touristique de nos territoires de montagne. En conclusion de ce premier colloque, Pierre JARLIER a fait une synthèse ce colloque participatif : « Nous renouvellerons l’année prochaine ce temps d’échanges très instructif. Il n’y a rien de plus fort qu’une démarche collective au service d’une meilleure reconnaissance de nos traditions pour inscrire le territoire dans la modernité. Ces rencontres, par la présentation d’exemples concrets, montrent qu’il n’y a pas de fatalité à nos difficultés mais qu’au contraire les territoires de montagne sont en mesure de répondre aux grands enjeux des mutations actuelles. »

Lire le communiqué de presse

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE