Rentrée scolaire : sécurité des établissements et convention pour l’aménagement du territoire scolaire à l’ordre du jour

_DSC0589.web

Pierre Jarlier, Président de l’Association des maires du Cantal, a participé le 25 août à Saint-Flour à la réunion de rentrée des personnels de direction et d’inspection de l’Education Nationale de l’académie de Clermont-Ferrand, à l’invitation de Madame le Recteur d’académie Marie-Danièle Campion et en présence des services de l’Etat et de la gendarmerie.

Des échanges qui se déroulaient cette année dans un contexte particulier au vu des menaces terroristes pesant sur le pays et à la suite des annonces faites par les Ministres de l’Education Nationale, de l’Intérieur et de l’Agriculture le 24 août sur la sécurité dans les écoles, les collèges et les lycées (voir le dossier de presse du Ministère).

« Dans un esprit de prévention, d’anticipation et de partage d’information, il nous faut développer une culture du risque, a indiqué Madame le Recteur. Notre priorité doit être la sécurité et la préservation de nos valeurs républicaines ». L’accent est mis sur la sécurisation de l’accès aux établissements et sur la prévention de la radicalisation.

Le travail déjà réalisé dans les établissements par la mise en place et l’actualisation des plans prioritaires de mise en sûreté (PPMS) a été salué.

« Ce changement de culture est malheureusement nécessaire, a confirmé Pierre Jarlier et chacun doit y contribuer. Les élus seront aux côtés des services de l’Education Nationale pour rassurer les familles et sécuriser dans la mesure du possible les établissements scolaires ».

Avenant à la convention pour l’aménagement du territoire scolaire

Les participants ont également évoqué la suite de la convention pour l’aménagement du territoire scolaire cantalien, signée le 24 janvier 2014 par Pierre Jarlier, Président de l’AMF15 et Madame le Recteur, en présence du Ministre de l’Education Nationale Vincent Peillon.

Dans ce cadre, le ministère et l’académie ont accepté de maintenir le nombre d’enseignants dans le Cantal pour 3 ans malgré la diminution des effectifs afin de préserver le maillage scolaire du territoire et de bonnes conditions d’enseignement. En contrepartie, les élus et représentants de l’Education Nationale ont mené une réflexion sur l’organisation future du territoire scolaire qui a abouti le 28 janvier dernier par l’adoption à l’unanimité des élus lors d’une Assemblée générale extraordinaire d’une carte des bassins scolaires cantaliens et d’une charte de qualité de l’accueil dans les écoles.

Cette démarche innovante a fait des émules puisque depuis plusieurs départements ont engagé une réflexion similaire et le Président de la République a entériné le principe de conventions « ruralité montagne » dans le cadre du Comité interministériel à la ruralité du 14 septembre 2015.

Depuis 2013, le Cantal a perdu 360 élèves, ce qui aurait pu coûter 20 postes d’enseignants au département sans cette convention. C’est aujourd’hui l’avenir de cette démarche qui est à l’étude. Madame le Recteur a assuré qu’un avenant serait prochainement proposé.

En conclusion de son intervention, Pierre Jarlier a tenu à appeler l’attention des représentants de l’Education Nationale sur la sectorisation des collèges en sollicitant une prise en compte attentive de la mobilité des familles.

Il a également demandé aux services académiques d’être particulièrement vigilants pour assurer la continuité des remplacements d’enseignants dans les écoles maternelles et primaires du département.

Enfin, il a tenu à saluer les efforts de tous les services de gendarmerie, de police et de secours pour assurer la sécurité de la population dans cette période difficile.

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE