Le Syndicat des territoires de l’Est Cantal signe avec l’ADEME le premier contrat d’objectifs déchets économie circulaire de la région Auvergne Rhône-Alpes

_dsc0317-web

Le 27 septembre, le Directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes de l’ADEME Nordine Boudjelida et Pierre Jarlier, Président du Syndicat des Territoires de l’Est Cantal, ont signé le premier Contrat d’Objectifs Déchets Economie Circulaire (CODEC) de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce contrat doit permettre au SYTEC d’atteindre et même de dépasser les objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, soit la réduction des déchets ménagers assimilés de 46kg par habitant et la réduction de 12% des déchets enfouis d’ici 2018.
« Ces objectifs ambitieux ne pourront être atteints que grâce à la qualité de l’animation menée et à la multiplication des actions de sensibilisation du public. Pour cela, l’accompagnement de l’Ademe sera déterminant » a insisté Pierre Jarlier.

Le SYTEC, un territoire engagé depuis longtemps dans la prévention des déchets

Si le SYTEC est le premier territoire de la grande région Auvergne Rhône-Alpes à signer ce contrat, ce n’est pas un hasard. En effet, dans le cadre des objectifs fixés par la loi Grenelle, le SYTEC et l’ADEME avaient signé dès 2010, un accord de partenariat pour la mise en œuvre d’un programme local de prévention des déchets visant à réduire de 7% la quantité des ordures ménagères et assimilées (OMA). « Nous avons mené depuis cinq années un programme d’actions ambitieux impliquant l’ensemble de la population et les acteurs locaux afin de réduire, à la source, la production des déchets », a indiqué Céline Charriaud, Vice-Présidente du Conseil départemental et élu du SYTEC en charge de la question des déchets.

Les actions déjà conduites ont ainsi permis de réduire de 8 % (30 kg/hab) la production d’ordures ménagères et assimilées en 5 ans, dépassant ainsi l’objectif de -7% fixé par la loi Grenelle.

Dans la continuité des efforts déjà engagés, le SYTEC a d’ailleurs été labellisé en 2015 « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » (TZDZG). Il poursuit ainsi une démarche d’économie circulaire visant l’ensemble de la chaîne de valeur et du cycle de vie des produits qui a pour ambition de modifier l’offre proposée par les acteurs économiques (biens / services), les comportements des acteurs (citoyens et acteurs économiques) afin de limiter la consommation des ressources, de réduire l’impact sur l’environnement en diminuant la production de déchets et en améliorant leur valorisation, organique et énergétique et en privilégiant un traitement local.
Cette approche globale nécessite la mise en place d’une gouvernance participative pour que l’ensemble des acteurs du territoire soient impliqués (habitants, collectivités, artisans commerçants entreprises, agriculteurs, établissements de santé, touristes…).

« Avec ce nouveau contrat, nous allons intensifier nos efforts pour passer d’une logique de déchets à une logique de produits, en développant une économie circulaire et l’emploi local », précise Pierre Jarlier.

Plusieurs actions illustrant de nouvelles collaborations autour de projets innovants ont enfin été présentées à l’ADEME. Elles sont désormais intégrées dans une convention de partenariat qui concrétise une participation financière de l’ADEME à hauteur de 178.000 euros sur 3 ans.

En conclusion, de ces échanges fructueux, le Directeur de l’ADEME a salué l’engagement innovant du SYTEC en faveur de la réduction des déchets et de la transition énergétique. « C’est un cercle vertueux, a t-il indiqué, grâce à cette démarche forte en faveur de la transition énergétique et de l’économie circulaire, le nombre de déchets stockés diminue, le taux de recyclage augmente, ce qui induit des emplois et crée des recettes supplémentaires« .

 

(Sur la photo de haut en bas et de gauche à droite : Céline Charriaud en charge de la prévention des déchets au SYTEC, vice-présidente du Conseil départementale du Cantal à l’environnement, Alain Vantalon maire d’Albepierre-Bredons qui représentait la CC du Pays de Murat, Nathalie Frelier, directrice déléguée Auvergne de l’ADEME, Nordine Boudjelida, Directeur régional Auvergne Rhône-Alpes de l’ADEME, Pierre Jarlier, Président du SYTEC)

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE