Concilier transition énergétique, paysages et patrimoine

Crédit photo : Roland Bourguet pour l'Association des Maires de France

Pierre Jarlier a participé le 4 juillet 2017 aux rencontres de l’Association des Maires de France « Eolien et territoires : concilier transition énergétique, paysages et patrimoines » afin d’apporter l’expertise des territoires ruraux.

En effet, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte fixe des objectifs ambitieux qui emporteront une forte augmentation des outils de production d’énergies renouvelables dans les territoires. Elle prévoit notamment que d’ici 2023, la puissance éolienne terrestre installée devrait être doublée. Cet objectif qui aura un impact significatif sur les paysages ne pourra être atteint sans associer étroitement les territoires, au premier rang desquels les communes et les intercommunalités.

Pierre Jarlier est intervenu sur la nécessité de redonner la main aux territoires sur la question de l’implantation des éoliennes car les élus n’ont plus aujourd’hui qu’un avis consultatif. Les opérateurs traitent directement avec les particuliers et les retombées financières pour les territoires sont dérisoires au regard des enjeux.
Pour le Vice-Président de l’AMF, en charge de l’urbanisme, « l’implantation de parcs éoliens doit être intégrée dans une démarche planifiée, concertée avec les élus et les habitants et programmée au regard des enjeux d’aménagement et paysager du territoire.
Plus généralement, dans les secteurs de montagne notamment, la question de la transition énergétique doit être appréhendée globalement avec l’utilisation de toutes les sources d’énergie possibles sans se limiter à l’énergie éolienne qui peut nuire à l’attractivité touristique des territoires« .
Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE